Header statistic block

La dernière contribution
La meilleure vidéo
Les dernières commentaires
Portrait de admin
admin

Petitlien fr/63d4

Portrait de Ha Matka
Ha Matka

À faire !

Portrait de Ha Matka
Ha Matka

C'était super !

Portrait de Phuong Phénix
Phuong Phénix

I remember my first time playing the Phoenix game in the rain like that. It was...

JARDIN FOU (-18) - GERSON

le contrôle étouffant

 

 

« Où il n’y a pas de choix, il n’y a pas d’action humaine. »


Isaiah BERLIN, En toutes libertés

 

 

 

Le Monde du Jardin Fou :

 

Sécurisation

Frein

Domestication

Donnant-donnant

Contrôle

Gestion

Elitisme

Hyper-rationalisme

Limites

 

C’est la Flamme de la domestication forcenée. Tout ce qui est sauvage, croissant à l’air libre, hors contrôle, se voit strictement ceinturé, mis sous tutelle ou « en serre », voire éradiqué comme de la mauvaise herbe.

 

Quand -16. La Licorne Folle applique consciencieusement les règles de vie, de consensus et de paraître pour que tout se passe bien (c’est-à-dire selon les normes ambiantes), Le Jardin Choquant vise plutôt à ce que tout se passe selon son bon vouloir, qui est de faire dépendre une organisation, une relation ou une situation du cadre structurel qu’il établit.

 

Quand 12. L’Élixir espère trouver la meilleure solution par des calculs alambiqués, Le Jardin Fou ne cherche pas d’issue favorable ni d’amélioration de l’état des choses : il étrangle patiemment la liberté d’un être pour le garder sous sa coupe. Il veille à limiter l’espace critique en invitant les esprits critiques dans sa clôture, pour les surveiller, s’attirer leur bien, attiser leur autocensure et s’attirer leur bienveillance. Il accueille par intérêt ou par volonté de vengeance. Il tord dans son sens les natures rétives. Il plante ses graines de force, pour en récolter plus tard les bénéfices au détriment des autres.

C’est la Flamme des « amitiés » intéressées : on accueille l’autre à bras ouvert pour mieux le tenir, le retenir, le contenir, dans un sourcilleux donnant-donnant. La Flamme des fleurs et des beautés mises sous cloche, autant par mesquinerie possessive que par peur des effets « bordéliques » d’un trop-plein de liberté. Le tout s’accompagne intérieurement de justifications implacables, fondées sur une raison qui délire à force de freiner le tremblé de la vie et d’empêcher la moindre poussée de créativité.

 

Le Jardin Fou en proverbes:

 

« Il pousse plus de choses dans un jardin que n’en sème le jardinier. »

 

« La nature s’épouse mais ne se soumet pas. »

 

« Les mauvaises herbes font le jardinier. »



 

Voulez-vous créer une entrée ?