Header statistic block

La dernière contribution
La meilleure vidéo
Les dernières commentaires
Portrait de admin
admin

Petitlien fr/63d4

Portrait de Ha Matka
Ha Matka

À faire !

Portrait de Ha Matka
Ha Matka

C'était super !

Portrait de Phuong Phénix
Phuong Phénix

I remember my first time playing the Phoenix game in the rain like that. It was...

Entretien


L’Entretien est une Lumière sans thème ni question de départ.


Joué seul-e, il consiste simplement à senser les cinq ou six Flammes sur le Monde, et à méditer l’ensemble comme si l’on se parlait à soi-même, face à un miroir philosophant.


Joué à deux ou plus, l’Entretien prend la forme d’une discussion entre l’Interprète et le Joueur, dans laquelle l’Interprète cherche à faire « allumer » par le Joueur le maximum de Flammes posées face cachées.


Déroulement de l’Entretien

L’Entretien est un dialogue de type questions-réponses, conduit par l’Interprète. Il est impératif que celui-ci laisse dire au Joueur tout ce qu’il a à dire, sans jamais lui couper la parole, et même en attendant quelques secondes après un silence pour être sûr qu’il n’a rien à ajouter.


Voici comment s’effectue l’Entretien :

L’Interprète fait tirer une Lumière complète au Joueur, mais sans que celui-ci ne voie les cartes qu’il choisit. Elles sont posées face cachées sur le Monde après que l’Interprète en ait pris connaissance (attention à bien respecter leurs positions franches ou folles !). Durant toute la partie, l’Interprète pourra à loisir soulever les Flammes posées pour bien les garder à l’esprit.


L’Interprète pose une question au Joueur, fondée sur une ou plusieurs des Flammes posées faces cachées sur le Monde. La question peut toucher à tous les domaines que l’Interprète juge pertinents pour faire parler le Joueur dans le sens des Flammes secrètement interrogées. Le but de l’Interprète consiste à entendre le Joueur évoquer à plusieurs reprises, sans le savoir, l’une des Flammes cachées (interprétée en fonction de sa Dimension).


Quand, à deux ou trois reprises, le Joueur évoque sans ambiguïté l’une des Flammes cachées, on dit qu’il « allume » ladite Flamme. L’Interprète attend alors qu’il ait finit de parler, puis retourne la Flamme et lui explique en quoi elle correspond à ce qu’il a dit.


On reprend l’étape 2). jusqu’à ce que toutes les Flammes aient été « allumées ». Si la partie s’étend trop et que des Flammes résistent, l’Interprète peut alors décider de l’interrompre : il retourne une à une les Flammes cachées restantes et invite le Joueur à les allumer ouvertement, en lui explicitant pour ce faire leur contenu symbolique.


L’art de questionner

Soit par exemple une Lumière comme support d’Entretien :

H6. A-12. C-20. I3. G17. B24.

Harmonie6. Le Masque Aventure-12. L’Élixir Fou  
Complicité-20. L’Œil Fou   Guerre17. L’Arbre
  Intuition3. La Montagne Besoin24. La Tortue

 

L’interprète peut commencer la discussion avec des questions portant directement sur une Flamme précise, 3. La Montagne en Intuition, par exemple : « Ces derniers temps, refuses-tu de livrer tes pensées et tes sentiments ? Fais-tu obstacle au dialogue intime ? »


Il arrive néanmoins qu’un Joueur fasse preuve de mauvaise foi ou d’ignorance concernant ses complaisances vis-à-vis de l’onde de choc (à laquelle appartient 3. La Montagne, ici interrogée). Aussi est-il parfois plus judicieux de « prêcher le faux pour avoir le vrai », ou plus exactement de ruser en posant des questions qui laissent supposer qu’elles se fondent sur une Flamme d’onde de charme : « As-tu une grande aisance, aujourd’hui, pour partager ce que tu as sur le cœur ? », ou encore : « En ce moment, ouvres-tu facilement ton jardin secret ? » Ces formulations brouillent complètement les pistes ; le Joueur ne peut savoir avec certitude à quelle Flamme elles se rapportent.


Toutefois, il peut présumer qu’elles concernent l’Intuition, l’actualité du monde intérieur. L’Interprète peut donc préférer se montrer encore plus retors dans sa question, en bluffant aussi vis-à-vis de la Dimension qui l’inspire : « Où en es-tu en ce qui concerne ta confiance aux autres ? » (une question très large, qui s’inspire de trois Flammes : I3, mais aussi H6 et C-20, donc parfaite pour commencer). Ou une alternative : « Ces derniers temps, t’abandonnes-tu aux tourbillons frénétiques de la vie ou bien freines-tu des quatre fers pour faire le point et prendre ton temps ? » (sont ici interrogées les Flammes I3, B24 et, dans une certaine mesure, A-12 et G17). Ces départs ouverts permettent d’entamer l’Entretien sans dévoiler son jeu. L’Interprète resserrera ensuite son questionnement autour de telle ou telle Flamme en fonction des réponses du Joueur.


L’art de l’Entretien consiste à saisir la bonne occasion pour retourner une Flamme allumée par le Joueur, sans pour autant interrompre ce dernier. D’où l’importance des silences avant la poursuite du questionnement. C’est après un silence qu’il faut retourner une Flamme, quand le flot de paroles s’est momentanément tari, et non en sautant triomphalement sur de tel ou tel mot prononcé par le Joueur. L’Entretien est une partie qui se gagne l’un avec l’autre, et non pas contre l’autre. Par conséquent, le ton et la stratégie ne doivent rien avoir de brutal, de directif, d’arbitraire ni d’inquisitorial. L’Interprète veillera toujours à conserver son œil qui frise, son humour, son second degré et sa bienveillance vis-à-vis du Joueur qui accepte de se livrer à lui. Il accompagne le Joueur à la découverte de sa vérité ; son rôle est de l’aider à accoucher son âme, non d’imposer sauvagement ses propres opinions et de jouer au voyant ou au « gourou ».


Dans un climat de confiance propice, un Entretien peut faire intervenir plusieurs Interprètes questionnant un Joueur. Là aussi, la cordialité, le tact et la gentillesse doivent primer, le but étant que les Interprètes avancent autant que le Joueur, retrouvent leur authenticité, intensifient leur empathie et leur présence d’esprit. De délicieux moments d’échange, de rire et de convivialité avec, toujours en Jeu, l’essentiel d’une vie humaine.


Voulez-vous créer une entrée ?